Noise
Neutre


Inscrit le: 03 Juin 2006
Messages: 447
MessagePosté le: Dim Juil 23, 2006 12:38 pm    Sujet du message: Noise, entrevues d'un passé. Répondre en citant
Voila quelques temps que je me retrouve parmis vous tous, souvent silencieuse.
Mais je suis maitenant plus en confiance avec vous tous et vous raconterait quelques passages de mon histoire, aux moments ou le courage me le permetra.
Peut être m'arreterais-je en plein récit, regretant de vous en avoir dit tant sur moi et toutes ces choses qui m'assaillent encore.
En voici donc un bout, non pas le commencement, mais la fin d'un temps.
Je m'étais assoupie quelques minutes au levé du soleil, après une nuit passée à contempler la lune...

-26eme age du renouveau, lune de la force - jour 6 de la décade de l'ours ~5:00 du matin-

Voila que se lève un nouveau jour
la rosée matinale et la fraîche odeur des fleurs qui s'éveillent m?aident a tenir éveillée?
Je regarde le soleil se lever, l'entité de flammes se dressant devant moi comme un être salvateur a mes trousses depuis des millénaires me glace le sang, et j?ai le sentiment de devoir lui rendre aujourd'hui mes comptes, craignant mon châtiment ...
Mon regard se tourne inconsciemment vers les stigmates du passé qui marquent mon corps et une a une, je contemple les cicatrices, une a une je me remémore leur naissance et pour chacune d'entre elles je saigne a nouveau ...
Non pas du liquide rouge et épais qui fait les cris des enfants, mais du liquide qui brise le c?ur, celui des yeux ?
Ma gorge se serre peu a peu et reprendre mon souffle est un sport qui n?aboutit qu?a divers gloussements presque bestiaux... Les voix résonnent, les chants de banshee, la dame des morts elle même chante en choeur... Les images reviennent par flash de plus en plus long... les chaînes, les cris... mon coeur s'emballe tandis que les ténèbres reprennent leurs place, mes lourdes paupières tombent...

Le sol était froid, tout était obscur, au loin on entendait des gémissements de douleur et de l'autre bout du couloir des voix bien plus distinctes... C'était eux, mon heure arrivait, ils disaient que le bûcher était dressé... Une femme encapuchonnée arriva, elfe a la présence imposante, des boucles d'oreilles dépassaient de sa capuche et pendaient sur ses épaules en tintement stressant a chaque mouvement. Elle était suivie de deux autres, visiblement de stature moins importante qu'elle renvoya d'un signe de main.
nous nous retrouvâmes toutes deux seules, elle ouvrit la porte de ma cellule ... j'aurais pus fuir, tenter quelque chose, mais la simple idée de son regard me terrorisait et ses deux acolytes ne devaient pas êtres loin... Elle entra en baissant sa capuche. Je gardais les yeux au sol tandis qu'elle s'assit calmement en face de moi, a même le sol, salissant sa propre et belle robe de soie avec la crasse des prisons. Je me résolue a lever le regard et ne la reconnus pas immédiatement, il suffit qu'elle hausse un sourcil pour qu'un éclair me foudroie ... la prêtresse, je ramenais immédiatement le regard au sol, elle ne fit rien, elle resta plantée la, me torturant un peu a chaque seconde de sa présence, puis ... Elle se mit a chanter ... Je reconnus aussi la chanson, ou plutôt, la berceuse. Celle ci même qu'elle chantait le soir ou j'avais enlevé son enfant, sa fille née de 3 semaines... Je sentais mes mains commencer a trembler et perdais le contrôle de moi-même au rythme de sa musique, bientôt je fondis en larmes abondantes... A mes sanglots, elle se tût net et dit d'une voix calme :

"Vous êtes a votre fin. Quelle idiotie d'avoir commis vos actes sur les terres d'Arathor...
Même si nous le voulions, nous ne pourrions plus rien pour vous et vous le savez.
*elle se tût quelques instants et sortit une longue canine, celle que j'avais laissée a la place de son enfant, dans le berceau* Vous avez oublié ceci, chez moi, je suis venue vous le rendre.*elle posa la canine a terre et se leva* Je m'en vais a présent, le sang de mon enfant orne encore les eaux sacrées du puit de lune? J?espère que votre jugement sera digne de vos actes, sachez aussi que vous n'êtes plus la bienvenue parmis nous, le temple ne vous compte plus parmis ses fidèles ma soeur. »

L'elfe partit sans se retourner, les deux femmes qui la suivait apparurent de derrière le mur et fermèrent la porte derrière elle.
J'attendis de ne plus entendre ses pas et saisis machinalement la canine en la serrant de toutes mes forces, je n'avais plus qu'a prier... mais qui ?
Je contemplais quelques instants la dent... un frisson me saisit a une soudaine pensée... Il n'y avait pas d'autres choix. La citée des morts, la dame des morts ...
Je priais...

Un garde arrivait après ce qui m'eût semblé être quelques secondes, il ouvrit la porte, me fit signe de sortir, j'obéis sans mot.
Menottes, chaînes aux pieds, pique dans le dos, j'avançais dans les sombres couloirs croisant les uns après les autres les regards d'autres prisonniers, seuls êtres ici pouvant partager mon malheur... je ralentis quelques instants, voyant une petite fille au fond d'une cellule, le garde me piqua vivement entre deux cotes pour me faire avancer, l'enfant tressaillit a mon hurlement et son regard disparut dans l'ombre de la pièce.

Notre escapade arrivait a sa fin, la grande et lourde porte de la prison se tenait devant moi, passivement gardée par deux hommes armés mâchouillant je ne sais quoi, de l'autre coté, je pouvais entendre le jacassement incessant de toute une foule, sans doute la basse populace et quelques seigneurs gras désireux de se montrer en public venant assister a ma mise a mort.
Ils parlaient en langue humaine, je ne cherchais même pas a comprendre.
L'un des hommes se leva en grommelant et ouvrit la porte, la pique dans mon dos se fit a nouveau plus présente et j'avançais.
La lumière du jour me frappa de plein fouet, approximativement 1 mois dans un cachot m'avaient fait oublier même la couleur du ciel. La foule hurlait " Sorcière ! hérétique ! a mort ! a mort !" et autres jurons. La pique revint et me poussa dans la maigre allée qui menait au bûcher et qui m'offrit tomates, pierres, bouteilles pleines d'urine, crachats, coups...
On m'attacha au bûcher, un homme prononçait le jugement : « Aghäste Aëschma-Daëva, étant connue comme pratiquante des magies Highbornes, alliée des satyres, assassine et hérétique ?.. »
je n'y fis pas attention.
un autre homme s'approcha torche en main, a ce moment les vociférations de la foule se firent plus fortes, j'eus l'impression de me retrouver dans une porcherie d'humains et n'aurais souhaité qu'y voir déferler une pluie de flammes... Je levais les yeux face au soleil, me forçant a supporter son éclat, probablement pour la dernière fois et hurlais : « Vous tous autant qu?vous êtes, je vous maudits et vous exècre par le simple fait de votre existence ! Vos cendres seront ma rédemption, un jour? »
Les hommes riaient et me jetèrent d?autres saloperies. Je fermais les yeux en lâchant dans les flammes cette canine que j?avais gardée serré dans ma main? « Maudits, ils sont maudits » chuchotais-je.
peu de temps après, l'utilisation intensive de la Magie par les Humains fît apparaître les premiers agents des Légions Ardentes, qui avaient réussi à retrouver le chemin vers le monde. L'Ordre de Tirisfal est fondé et ses puissants Gardiens chargés d'une guerre secrète contre les agents des Légions, sans que la populace s'en rende compte. L?engrenage de leur perte était lancé, peut être n?est-ce qu?une coïncidence, mais qu?importe, leur sang allait couler?

Une fine pluie me réveilla, mon passé m'avait hantée ce matin, il le ferait toute la journée et aussi demain?
Peut être qu?il y?a 6.000 ans, je n?aurais pas dû laisser mon c?ur avide prendre le dessus, a la recherche des secrets des anciens dieux, peut être encore après ça, aurais-je dus suivre mes frères et s?urs dans l?attaque du temple d'Azshara?
Je stoppais net toutes mes pensées, levai les yeux vers le soleil encore a peine levé, serrai les poings et pris le pas pour rentrer a Stormwind ou Inya m?avait attendue toute la nuit?
Trop de « peut être ».

(le reste un de ces '4 ... l'histoire de mon personnage débutant bien longtemps avant mes débuts dans wow, Aghäste était a ce moment presque au point de devenir l'avatar de kiaransalee, drow mage 10, prêtre 12 ( CA 0 TAC09 96 pv, immunisée a la mort magique, divers autres trucs, capable de charmer jusqu'a 66 niveaux/dv de créatures en une fois ..redoutable ^^ Mais mais mais ... l'histoire entière gise dans les décombres d'un disque dur récement virusé dont je dois sauver quelques trucs Smile )
_________________
"L'archer est un modèle pour le sage: quand il a manqué le centre de la cible, il s'en prend à lui-même"
Revenir en haut de page Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum



Powered by phpBB © 2001 phpBB Group